Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Simulation de prêt à la consommation : les pièges à éviter

eviter-pieges-crédit-en-ligne
30Mar

Face à un besoin en liquidité, le prêt à la consommation représente souvent la solution idéale. Cependant, l’adage « trop beau pour être vrai » peut parfois s’utiliser le concernant. En effet, l’emprunteur ne sait pas toujours à quoi il s’expose. Certains points demandent donc votre plus haute vigilance lors de la simulation de prêt à la consommation.

Qu’est-ce qu’un prêt à la consommation ?

Un prêt à la consommation est un emprunt qu’un établissement spécialiste en créance met à disposition de particuliers. Ce prêt va de l’ordre de 200 à 75 000 euros et doit être restitué par tranches mensuelles. Ce prêt concerne tout achat de produits ou services en dehors de tout ce qui tourne autour des acquisitions immobilières.

Quel prêt éviter ?

piege-a-éviter

Le prêt renouvelable ou crédit revolving est le premier piège à éviter. Comme le prêt est associé à une carte de crédit, vous serez tenté d’acheter tout et n’importe quoi. Les intérêts à payer se ressentiront alors lourdement sur votre remboursement qui déjà n’est pas fixe et pourra même grimper bien au-delà de vos possibilités. C’est le prêt qui expose le plus au risque de surendettement.

La décortication des taux promotionnels

Les offres de crédit renouvelable annoncent parfois des taux très alléchants de 3 ou 5% alors qu’en temps normal, le taux aurait dû se situer entre 9 et 15%. Ce sont en réalité des offres passagères qui tendent à se modifier au cours du temps. Vérifiez donc bien au cours de la simulation si ce taux est conditionné ou pas. Ensuite, refaites pour voir si c’est un taux avantageux ou pas.

Plusieurs autres offres de promotion peuvent vous paraître tentantes. Il arrive que le prêt vous offre trois premiers mois de taux zéro par exemple. L’organisme de prêt compensera cette gratuité par la suite sans que vous vous en rendiez réellement compte.

La close assurance

L’assurance décès, invalidité, incapacité de travailler ou arrêt de travail est souvent évoqué lors d’une simulation de prêt à la consommation. Elle n’est pas obligatoire pour un personnel. Contournez donc cette close dans la mesure du possible pour alléger votre dette.

La révision du coût total

 Demandez une simulation avec des montants différents, mais pas trop éloignés pour voir avec lequel vous pourrez effectuer des économies par rapport aux intérêts. En effet, le taux d’usure résulte du montant emprunté. Et le coût total du crédit dépend aussi de ce taux. Certains établissements spécialisés en créance mettent donc la barre de ce taux vraiment très bas afin de pouvoir augmenter le montant total du crédit.

Le nombre de mensualités

calcul-nombre-mensualités

Il est important que vous sachiez que plus le montant de mensualités est conséquent, plus faibles sont les taux d’intérêt. Ne vous contentez pas d’accepter le montant proposé par l’établissement de crédit donc si vous avez les moyens de faire plus. Vous écourterez aussi votre délai de paiement. Dès la simulation, voyez avec l’organisme quelles sont les conditions si vous soldez votre prêt plus tôt que prévu.