Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Qu’est-ce qu’un prêt à la consommation ?

pret-conso-fiable
02Mar

Les offres de prêts remboursables sont tellement nombreuses qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Afin de faire le distinguo entre elles, penchons-nous spécialement sur le prêt à la consommation.

Définition du prêt à la consommation

Un prêt à la consommation est une somme d’argent comprise entre 200 et 75 000 qui est allouée à un individu par un établissement dédié. Ce crédit est obligatoirement attribué à un individu et ne pourra à aucun moment concerner une entreprise ou une organisation.

La somme obtenue pourra être utilisée à n’importe quelle fin sauf à un achat immobilier ou une construction immobilière. Il est donc seulement exclu toute acquisition de terrain et de biens immobiliers qu’il s’agisse de maison ou d’appartement.

Comment définir le montant ?

montant-du-prêt

Le montant est défini par l’emprunteur lui-même. C’est là que se situe le plus gros risque de la tentation. En effet, sans pour autant décider de la somme maximale autorisée, beaucoup veulent excéder leurs moyens. Lors des simulations, osez demander des précisions sur les chiffres. Surtout, restez très lucide et demandez une correspondance entre la somme prêtée et les remboursements équivalents en incluant toutes les taxes ainsi que les taux appliqués.

Sachez que votre balise sera de ne pas consacrer plus de 30 % de votre budget total au remboursement. Au-delà, ce ne sera pas une situation viable pour vous et votre foyer. Prenez cela comme repère et acceptez le crédit correspondant comme plafond.

Quid du remboursement ?

Lors de la signature de l’accord, un contrat lie les deux parties : l’emprunteur et l’établissement créditeur. Il sera alors stipulé qu’une somme précise devra être restituée mensuellement. Le remboursement se fera en trois mois au minimum. Sa durée dépendra principalement des moyens financiers de l’emprunteur.

Au regard de la loi Lagarde, la durée de remboursement de crédits à la consommation dont la somme est inférieure ou égale à 3000 euros doit être soldée dans un intervalle de 3 ans, soit 60 mois.

Si l’emprunteur a des possibilités avant cette échéance, il lui est possible de mettre fin à son crédit en payant la totalité au bout d’une ou de deux années.

Vers qui se tourner pour un crédit à la consommation ?

organisme-de-prêt

Les prêts à la consommation sont généralement d’abord proposés par les banques encore appelées établissements de crédit généralistes. Cependant, il est également possible d’obtenir un crédit auprès des établissements de financement spécialisés.

Deux schémas ont alors été constatés : les banques sont plutôt enclines à donner ce qui est relatif au prêt personnel. Les autres établissements dédiés à ce service qui sont pour la plupart des filiales de banques, préfèrent se réserver au crédit affecté et au crédit renouvelable.

Ce sont là les recours classiques. Il existe en effet, d’autres formes du crédit à la consommation. Comme le prêt à la consommation concerne aussi l’acquisition d’un véhicule, les sociétés de construction automobile peuvent aussi proposer des crédits concernant leurs voitures.

L’achat se fera donc directement sans être passé par la case emprunt. Le client conviendra donc directement avec le constructeur automobile de la somme à rembourser chaque mois et sur quelle durée.

Dans cette même logique, les groupes de grande distribution proposent aussi des prêts par l’intermédiaire de leurs filiales.

Les différentes sortes de prêt à la consommation

Deux sortes de crédit à la consommation sont disponibles pour le grand public : le prêt affecté et le prêt non affecté.

Le prêt affecté

Le prêt ou crédit affecté comme le nom l’indique est un emprunt destiné à une utilisation bien précise. La somme obtenue servira donc uniquement à la raison évoquée lors de la signature du contrat. Les taux appliqués pour cet emprunt affecté varient entre 4,5 et 9 %.

Le prêt non affecté

Le crédit non affecté signifie qu’il n’est pas régi par l’obligation de dévoiler ce que vous comptez faire de l’argent obtenu. Vous pouvez donc le dépenser de la manière que vous jugerez appropriée.

Cette utilisation libre du crédit non affecté se subdivise encore en deux catégories : le crédit revolving (renouvelable), aussi appelé crédit permanent et le crédit personnel également dit prêt personnel.

Le crédit revolving

Le principe est de mettre à disposition de l’emprunteur une certaine somme. Ce montant est généralement attribué accompagné d’une carte de crédit. Il aura alors le droit de l’utiliser entièrement ou d’en garder une partie. C’est le taux de remboursement qui le différencie des autres prêts car il varie en fonction du crédit consommé. Ce taux a un seuil de 14 %, mais pourra monter jusqu’à 22 %. Ce type de crédit est très facile à obtenir, mais difficilement maitrisable. C’est d’ailleurs celui qui expose le plus au risque de surendettement.

Le crédit ou prêt personnel

C’est l’option la plus utilisée. Encore une fois, pas besoin de déclarer à quoi va servir la somme. Certaines choses sont pourtant bien mises au clair à la signature. Les dates de remboursement seront bien déterminées à l’avance ainsi que le montant exact. Les taux qui sont associés à cet emprunt seront au même titre bien clarifiés. Ceux-ci seront de l’ordre de 4,5 % à 9 % et dépendront en grande partie des garanties que présente l’emprunteur. Celles-ci sont la plupart du temps liées à ses revenus.

Que dit la loi ?

Face à la recrudescence des cas de surendettement, une réforme de loi concernant les prêts à la consommation a été effectuée en 2010.

La loi essaie donc autant que possible de protéger les consommateurs en leur laissant un large temps de réflexion.

Pour protéger le consommateur donc, avant la signature d’un contrat, il existe un délai légal de réflexion qui est de 15jours. Après la signature dudit contrat, il vous est encore possible de vous rétracter dans une période de 14 jours.

D’autre part, un établissement qui octroie un prêt à la consommation doit exposer très clairement à quoi le client s’engage. Il sera alors décrit noir sur blanc et encadré les informations essentielles liées au crédit : son type, le montant total, les frais relatifs, la durée du contrat, le montant des mensualités, le TEG, etc.